FOCUS AMAZIGH: NOUVEL AN AMAZIGH 2967

L’Espace Magh organise, en partenariat avec les associations Tazdayt, Tifawin, la Fédération des Espoirs d’Al Hoceima et Hiwar, une journée de réflexion et de célébration pour fêter le Nouvel An berbère (Yennayer en langue amazighe) et le rapprochement des communautés. Cet événement réaffirmera l’identité amazighe à Bruxelles, ses valeurs de tolérance, d’ouverture et de respect tout en célébrant la multiplicité culturelle et sociale de la Belgique et le vivre ensemble.

MUSIQUE | FOCUS AMAZIGH
Samedi 14/01/2017 | 19h30 | Prévente : 8 € – Sur place : 10 € (tarifs uniques)

Concerts festifs avec des artistes de différentes régions amazighes.

Hicham Massine est un jeune musicien, chanteur et compositeur. Il maitrise les rythmes traditionnels amazighes de la région du Sousse. Ce 14 janvier 2017, il rendra hommage à Ammouri M’Bark, légende de la chanson amazighe.

Milouda Alhoceima est l’une des plus célèbres chanteuses dans le Rif, au nord du Maroc. Elle chante les histoires et les poèmes du Rif par des chants appelés Izran.

Fatoum rassemble des fragments de sa mémoire rifaine pour composer des chansons dans sa langue maternelle, mais aussi en français. Ce 14 janvier 2017, elle sera accompagnée par l’ensemble musical Nagham Zikhrayet.

Nagham Zikhrayet («nostalgie musicale» en arabe) est né suite à la rencontre du violoniste Karim Lkiya, du percussionniste Nejib Farjallah et du oudiste Younes Sryad. Le trio est rapidement rejoint par plusieurs musiciens. En plus de réveiller les émotions suscitées par la musique arabe, ces artistes souhaitent aider à une meilleure cohabitation entre les cultures qui se côtoient en Belgique et qui font sa force.

Karima Dakir est une artiste bruxelloise d’origine amazighe, née dans un milieu artistique. Pour elle, la musique et le chant constituent un outil d’émancipation et un moyen de mettre en avant les valeurs d’ouverture et de valorisation du statut de la femme.

De Dans-«Ruh» a été fondé en 1996 par Annick Baillieul, chorégraphe spécialisée en danses traditionnelles d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. En 2007, il a obtenu le titre d’ambassadeur du folklore international pour la Flandre.

Lina Charif est une jeune artiste amazighe engagée qui chante d’une voix forte et intense. Accompagnée par sa troupe qui synchronise les rythmes du bendir et de la guitare, Lina Charif est connue pour l’interprétation de chansons du patrimoine musical oral rifain (Izran).

CONFÉRENCE – DÉBAT | CULTURE(S) BERBÈRE(S), DE L’IDENTITÉ À L’UNIVERSALITÉ
Samedi 14/01/2017 | 15h00 | Entrée libre – réservation obligatoire

Cette rencontre sera divisée en deux temps :
Un premier panel étudiera la question de manière académique.

Invitée d’honneur: Myriam Demnati.

Intervenants principaux : Ahmed Aassid, Abderrahman El Aissati et Leen Sterckx.

Modération : Mohamed El Khattabi.

Le second panel donnera la parole aux acteurs de la société civile.

Intervenants: Khadija Ounchif, Lahcen Hammou, Abderrachid Azdad et Mohamed El Hammouchi.

Modération : Ahmed Laaouej.

Lire Aussi...

Une table ronde sur le mouvement populaire du Rif au parlement européen

Sur proposition des eurodéputés espagnols de Podemos, le Groupe Confédéral de la gauche unitaire européenne ...

Laisser un commentaire