L’Etat marocain pratique une politique de ségrégation contre le Rif et le «Mouvement Populaire Rifain» à tel point qu’il spolie les terres collectives de la population pour l’appauvrir

L’Assemblée Mondiale Amazighe suit, avec grand étonnement, la poursuite de l’usage de la répression et de la violence par l’Etat marocain, contre des milliers de citoyens qui sont sortis pour protester dans la ville d’ Al-Houssima et dans d’autres régions du Maroc. Après une campagne d’arrestations arbitraires menée sans respect pour la loi ni pour les chartes internationales des droits de l’homme, l’Etat, directement ou indirectement, a orchestré des campagnes médiatiques pour diaboliser et discréditer les manifestants dans le Rif et dans les autres régions du pays.

Tout en dénonçant fermement l’arrestation de Nacer Zafzafi et les dizaines d’activistes de la contestation populaire dans le Rif, l’Assemblée Mondiale Amazighe s’insurge contre la convocation de plusieurs activistes de la contestation pour des interrogatoires et contre la poursuite des arrestations dans le rang de citoyens pacifiques.

Dans le même contexte, l’Assemblée Mondiale Amazighe dénonce, avec vigueur, toutes les politiques ségrégationnistes de l’Etat contre la majorité des régions du pays, à commencer par le Rif. Cette région a non seulement été marginalisée par l’Etat, bien plus, elle fut l’objet de politique d’appauvrissement à tel point que l’Eta spolie les terres des tribus dans la région. Et nous citons comme exemple l’action de l’Etat en 2016. Action qui a abouti a la spoliation de plus de trente mille (30.000) hectares dans la province d’Al-Houssima. Un tableau détaillé relatif aux décisions de spoliation des terres, publié en arabe dans le Bulletin official, signé par le Chef du gouvernement à l’époque par Abdelilah Benkiran, sera joint à ce communiqué.

De ce fait, l’Assemblée Mondiale Amazighe, tout en déclarant son appui à la contestation rifaine et son soutien à toutes les protestations de solidarité dans différentes villes du Maroc, déclare ce qui suit :

  • Dénonce l’usage excessif de la force ainsi que l’exploitation des mosquées et la manipulation de la loi pour s’en prendre aux contestataires dans le Rif en réprimant les manifestations de solidarité dans différentes villes du Maroc et en arrêtant les leaders de la contestation ;
  • Estime que la politique de répression est caduque et ne fait plus peur au peuple, elle témoigne de la volonté du système à inaugurer la transition dictatoriale et l’édification d’un Etat géré avec une main de fer. Fait qui doit être combattu par tous les Amazighes dans différentes régions du Maroc et dans la diaspora, de manière pacifique, pour dénoncer les atermoiements et les campagnes qui visent la contestation et poursuivre la lutte pour un Etat démocratique ;
  • Nous demandons avec insistance la libération immédiate et sans conditions de tous les détenus de la contestation dans le Rif, à commencer par Nacer Zafzafi et nous déclarons notre solidarité avec les familles des détenus ;
  • Nous réclamons les excuses officielles de l’Etat en raison de ses méthodes répressives et ses campagnes médiatiques contre la contestation rifaine, et nous lui faisons endosser la totale responsabilité quant aux maux qui peuvent toucher et les détenus et les citoyens contestataires ;
  • Nous réaffirmons la nécessité de satisfaire, de manière totale et sans lacunes, le dossier revendicatif de la contestation rifaine. Nous demandons à ce que tout ceux qui ont réprimé la contestation ou profité frauduleusement des richesses de la région rendent des comptes. Que les terres spoliées par des lois iniques soient rendus à leurs propriétaires légitimes. Nous avertissons l’Etat quant à la poursuite de la confrontation avec le peuple, car le peuple vaincra et il est temps pour que l’Etat soit au service du peuple et non le contraire;
  • Nous soulignons, avec fierté, le haut degré de maturité et de sagesse de tous les citoyens qui sortent pour manifester pacifiquement dans le cadre de la contestation dans le Rif ou en solidarité avec cette dernière.

Assemblée Mondiale Amazighe
Le Président : Rachid Raha

Lire Aussi...

AMA soutient les marches de Melilla et d’Al-hoceima et demande la libération des détenus de la «Contestation du Rif»

Assemblée Mondiale Amazighe soutient les marches de Melilla et d’Al-hoceima et demande la libération des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *